Partenaires

CNRS
UJF



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Logo LaNef

PHITEM



Accueil du site > LPMMC > Pôles > CTPG

CTPG

25 mai 2007


L’activité scientifique autour de la physique théorique et numérique à Grenoble implique une communauté d’environ 80 chercheurs, travaillant dans la plupart des cas dans de petites équipes (4-5 personnes). Cette communauté est répartie sur une quinzaine de laboratoires, situés sur le campus universitaire, en ville, et sur le polygone scientifique « Louis Néel ». Les tutelles concernées sont l’Université Joseph Fourier (UJF), l’Institut National Polytechnique de Grenoble (INPG), le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), et le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS).

L’activité de recherche en physique théorique recouvre les grands axes suivants (par ordre alphabétique) : astrophysique, chimie théorique, matière condensée, matière molle, milieux dilués et/ou fluides, physique mathématique, physique non-linéaire, physique nucléaire, physique des particules/hautes énergies/astro-particules. Bien que ces axes soient assez divers, on peut identifier des techniques et des thématiques transversales s’appuyant sur plusieurs communautés comme par exemple la théorie des champs, les méthodes Monte Carlo, le bruit et la dynamique ou les systèmes à petit nombre de corps.

La communauté grenobloise des théoriciens est très intéressée par des activités regroupant plusieurs équipes et communautés comme le montrent l’existence à l’heure actuelle de groupes de travail impliquant physiciens et mathématiciens, d’un pôle chimie théorique (chimistes – astrophysiciens – mathématiciens), d’un séminaire théorique hebdomadaire en matière condensée ainsi que plusieurs ateliers et journées thématiques transversales qui ont eu lieu ces dernières années. Cependant, l’animation scientifique au sein de la communauté des théoriciens rencontre des difficultés à cause de la délocalisation des équipes et la séparation campus universitaire – ville – polygone « Louis Néel ». Le problème le plus évident est l’impossibilité de se regrouper partiellement et/ou temporairement sans infrastructure (bureau, poste de travail …).

Pour répondre à ces besoins, le Laboratoire de Physique et Modélisation en Matière Condensée (LPMMC – UMR 5493) et plusieurs équipes grenobloises de physique théorique pilotent un projet intitulé « Centre Théorique pour la Physique Grenobloise » (CTPG) depuis le printemps 2004. Ce projet vise à augmenter la visibilité des théoriciens grenoblois : entre eux, vis-à-vis des collègues expérimentateurs, des tutelles, ainsi que sur le plan national et international. Le CTPG propose une animation scientifique locale, nationale et internationale, à travers une infrastructure appropriée avec un fonctionnement léger et flexible.

Informations et programme sur : http://ctpg.grenoble.cnrs.fr

Dans la même rubrique :